Cart Share Subscribe

Sept couches de la pensée - Première partie

Sept couches de la pensée - Première partie

Sept couches de la pensée - Première partie Comme vous le savez, notre esprit peut être parfois très bruyant. Comme ce changement continue à se dérouler et à faire monter plus de "qui-nous-sommes-pas" à la surface et à le faire sortir de nous, la compréhension des étapes ou des niveaux au travers desquels nos pensées se déplacent doit s'avérer utile dans le cadre de leur gestion. Nous nous rendons vers un devenir plus dominateur dans chacune de nos pensées, chacune de nos émotions, chacune de nos actions et ceci à chaque instant. Les pensées se produisent à plusieurs niveaux de volume sonore, en commençant dans le silence complet de cognition jusqu'à devenir cette voix intérieure criarde et antagoniste. Bien qu'il existe de nombreux niveaux ou couches de pensée, nous allons garder les choses simples, et parler des sept couches distinctes disponibles à chacun de nous. Ce faisons, s'il vous plaît ne vous enfermez pas dans ces couches comme des bandes rigides. Il existe en fait une fluidité et de la circulation entre elles. Le débit d'une couche de la pensée à l'autre est similaire à regarder l'aube du jour se lever. Par exemple, vous ne pouvez pas facilement identifier 6h30, ou 6h32 en regardant le ciel. Le soleil se lève et le ciel coule des ténèbres vers la lumière. Il y a un moment où nous étions avant l'aube. Maintenant le soleil est haut et brillant.

Premier niveau de pensée

Le premier niveau de pensée est l'endroit où nous parlons tout simplement sans beaucoup de réflexion à propos de ce que nous disons. Nous voyons cela se produire tous les jours. L'homme à l'aéroport laisse juste s'échapper des commentaires dénués de tout sens. La femme bavarde sans frein. Deux minutes plus tard, ils ne se souviennent plus de ce dont ils parlaient. En fonctionnant dans ce niveau de pensée, une personne est généralement inconsciente d'être inconsciente, et passe sa journée dans un mode par défaut, à contrario d'être consciente et intentionnelle. Ceux qui ne sont pas éveillés spirituellement vivent ici. Mais ceux plus éveillés et conscients, peuvent néanmoins se retrouver également dans cette couche de pensée. Vous pourriez faire un projet de prendre plus conscience quand vous êtes dans cette couche. Notez quand vous faites des commentaires inutiles, des ragots, ou contribuer à une conversation qui est bruyante. Lorsque vous commencez à prendre conscience de cette couche de pensée, vous allez rapidement commencer à ne plus participer à cette rumeur inconsciente. Vous ferez de meilleurs choix sur la façon de vous présenter et dans quelle couche de pensée désirez-vous vivre.

Second niveau de pensée

C'est la couche où vous avez des conversations ou des arguments avec d'autres personnes dans votre tête. Vous allez en arrière dans votre esprit sur la situation, et comment vous aviez raison, que c'était mauvais / faux / mal. Vous grondez l'autre personne sur la façon dont ils avaient tord, qu'ils étaient mauvais / blessants / stupides. La culpabilité et le blâme vivent ici ; de même le ressentiment et la vengeance. Toutes ces pensées peuvent être parfois très, très fortes et très consumantes. Bien que non parlé, ce niveau de pensée a aussi un lien avec la télépathie et la clair -audience; ainsi la conversation que vous avez dans votre tête est bien réelle dans l'instant, et elle a une existence qui lui est propre. Si la personne est à côté de vous ou à un millier de kilomètres de là, la conversation se vit de la même manière pour les deux personnes concernées. Sur le plan de l'énergie, cette autre personne peut sentir l'énergie que vous émanez vers elle. C'est aussi la couche où vous voulez vraiment maudire la personne devant vous: "Vous personne stupide / idiote / imbécile," mais vous souriez agréablement, et continuez à discuter avec elle dans votre tête. Comme la première couche de la pensée, celle-ci a une énorme quantité de mouvements inhérents à elle-même. Dans les deux couches vous êtes toujours "en train de continuer" ou de vous investir dans la situation plutôt que d'y résider de manière neutre et statique.

Troisième niveau de pensée

Cette troisième couche est où vous comprenez les choses, élaborez des stratégies, et résolvez les problèmes. Il y a encore un peu de mouvement ici, et un type de conversation intériorisée faisant les cent pas d'avant en arrière. Il y a encore un degré d'engagement et d'attachement émotionnel.

"J'ai essayé trois choses différentes et je sais que le pas suivant ne fonctionnera pas. Comment puis-je obtenir la compréhension de ce problème d'ordinateur avant cette date de complétion? "

"D'accord, je lui ai dit bonjour, mais elle ne m'a pas vu. Que dois-je faire maintenant pour gagner son attention? "

"Qu'est-ce que ce signe là veut dire? Il semble tellement intéressant. "Bien que cela ne soit pas aussi criard et intense que les deux premières couches de pensée, ci-dessus énoncées, on y trouve encore un peu de concentration sans discipline. Votre esprit constamment rebondit de ça, et là essayant de trouver une réponse. Il y a là une attention portée vers l'extérieur pour découvrir une réponse plutôt qu’un choix de prendre une grande inspiration, devenir calme, et ainsi permettre à la réponse de se rendre disponible à vous.

Quatrième niveau de pensée

Cette couche est un lieu que je vais définir comme méditatif C'est d’être curieux et de s'asseoir sans s'engager dans une situation. C'est la première couche non-engagée, non investie de la pensée. Curieux: "Je me demande bien comment cela fonctionne?" Ou "D'où cela vient-il?" Ou "Quelle possibilité intéressante." Il n'y a pas d'attachement émotionnel, de jugement ou de pré-définition de réponses ou de possibilités. Plusieurs fois, vous arrivez dans cette couche facile quand vous n'êtes pas stressé ni poussé dedans; quand il y a peu de demandes externes sur vous à ce moment-là. Vous pourriez commencer à penser: «Eh bien, c'est peut-être temps d'envisager de déménager. Je me demande où je voudrais vivre? "C'est une question sans réponse définie à son propos. La question est ouverte. La réponse apparaît où cette question non chargé est demandée. Tout ce que vous avez à faire est d'autoriser et ne pas "bouger" de votre pensée pour partir à la recherche de la réponse. La réponse, et les pensées errantes autour de la réponse, ensuite viennent dans votre conscience dans le champ plus large de possibilités: ""Eh bien, si je vais à Portland, Oregon, je vais avoir cette expérience, mais si je vais à Tokyo, je vais avoir cette autre expérience, et alors je pourrais toujours descendre à Perth en Australie et avoir celle là." Le processus se déroule en soi et vous regardez tout simplement le processus d'un lieu de curiosité neutre. Dans cette couche de pensée quelqu'un peut vous dire, "Avez-vous envisagé Boulder Colorado? "Et vous êtes assez ouvert pour le considérer sans rejeter ou juger cette possibilité. Sans opinion. Curieux.

Essayez-le. Sentez la différence - et faites nous savoir ce que vous découvrirez.

Par Jim Self